forum-velib Index du Forum

forum-velib
Forum virtuel lancé début AOUT 2007 après une recherche infructueuse sur Google

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Après vélib', Paris réinvente l'autostop!!!!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum-velib Index du Forum -> forum-velib -> forum-velib
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
delanoe33


Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2007
Messages: 3

MessagePosté le: Mer 29 Aoû - 21:37 (2007)    Sujet du message: Après vélib', Paris réinvente l'autostop!!!! Répondre en citant

Idea Okay Cette nouvelle (trouvée un dossier de rue88) m'a un peu abasourdi... parce que si ça marche, je vais pouvoir enfin voyager en France à tarif raisnonnable! Et puis, vu le prix de l'essence, ça vaudra la peine de se faire payer son trajet en prenant des passagers pour partir en vacances! Razz

PARIS AMENAGE SECRETEMENT LE SITE DE LA PLUS GRANDE GARE ROUTIERE DU MONDE
 

* Après Velib’, la ville de Paris s’attaque à un projet dont la simplicité révolutionnaire risque de modifier considérablement notre manière de voyager en France et en Europe. L’idée : un site de « covoiturage longues distances », organisé par Internet et sécurisé grâce à un système d’adhésions. Il permettra de voyager facilement, en toute sécurité, à des prix très réduits et de manière plus écologique !
* Présenté comme un service public à part entière, ce nouveauv site s’impose comme « gagnant gagnant » aussi bien pour les conducteurs que pour les voyageurs à petits budgets, qu’ils soient réguliers ou spontanés.
* La SNCF et les compagnies de cars européennes disent redouter cette initiative à but non-commercial qui pourrait totalement bouleverser le marché des transports des personnes dès 2010.
Un trajet Paris Lille à 10 euros, Marseille Paris à 20 euros, Paris Bordeaux à 15 euros… non, vous ne rêvez pas, il ne s’agit pas de tarifs spéciaux aux conditions quasi-impossibles tels que vous ne cessez de les trouver dans les publicités aguicheuses de la SNCF ou des compagnies aériennes low cost. Car il est bien question de tarifs fixes, non négociables, applicables en toutes saisons et tous les jours de la semaine… ceci grâce à la nouvelle « gare routière » de la ville de Paris, virtuelle mais pourtant bien réelle, qui ouvrira son portail sur la toile avant l’été 2008 !
 

L’auto devient une cause écolo
 

L’idée lancée par la ville de Paris repose sur un constat effectué à partir d’une enquête établie de juillet 2006 à mars 2007 auprès de plus de 12.000 automobilistes interrogés au niveau des cinq grands péages autoroutiers situés en bordure de Paris. Celle-ci révèle une réalité toute simple : chaque jour, parmi les 1,5 millions d’automobilistes qui quittent Paris pour une grande ville de province, 59% se disent tout à fait prêts à transporter un ou plusieurs passagers, moyennant participation aux frais de transport et l’assurance d’une sécurité garantie pendant le voyage.
 

Fort de ce constat, la ville de Paris a sollicité une quinzaine de personnalités, ainsi que le collectif Demain, afin de travailler pendant tout l’été sur des propositions de projets permettant la mise en place rapide d’un nouveau système de « covoiturage longues distances ». Ce groupement hétéroclite, comprenant des politiques, des ingénieurs experts et des informaticiens proches des mouvements écologistes se revendiquant «de gauche comme de droite», s’est engagé à mettre les hautes technologies au service de causes écologiques pragmatiques et réalistes dans des domaines très variés.

Yves Lethiers, ingénieur en génie civil et porte-parole de Demain, assure que «grâce à Internet, nous avons désormais les moyens techniques d’implémenter de nouvelles idées, simples et peu onéreuses, qui permettent de faciliter la vie des citoyens et de réduire les coûts financiers et écologiques ». Et à Amira Salem, informaticienne membre du collectif, de renchérir : «Le secteur privé n’a pas le monopole de l’innovation liées aux nouvelles technologies. C’est aussi aux politiques de les utiliser dans le but de créer un nouveau lien social et d’impulser de nouvelles ambitions collectives. Vélov’ et Vélib’ n’auraient jamais pu être lancés à grande échelle si les politiques n’avaient pas osé prendre ce risque. »
Des «bornes de covoiturage» aux péages et à l’entrée des villes
 

Par ce projet, la ville de Paris a tenté de marquer sa singularité tout en parvenant à contourner certains acteurs politiques et économiques nationaux encore récalcitrants devant ce changement de mentalité. «Le combat est difficile: ce n’est pas seulement la direction de la SNCF qui nous met des bâtons dans les roues, beaucoup de hauts fonctionnaires et de préfets n’ont de cesse de présenter ce projet comme incontrôlable» déclare le conseiller en charge du dossier. Ainsi, Paris a préféré se présenter en pionnière au niveau local, quitte à prendre le risque d’être en première ligne en cas d’échec.

Parmi les diverses propositions du collectif Demain, le conseil spécial de la ville de Paris a opté pour la plus novatrice et la plus ambitieuse d’entre elles. Elle consiste à mettre en place un réseau de bornes d’enregistrement et de suivi des voyageurs, disposées au niveau des péages autoroutiers et à l’entrée des villes, afin d’encadrer discrètement et efficacement les déplacements des véhicules dans le cadre de ce covoiturage organisé. Un accord de principe a été signé le 3 septembre dernier entre la Société Nationale des Autoroutes Sud/Nord, la CNIL et les villes de Lille, Grenoble, Strasbourg et Lyon pour la mise en place de 600 bornes test dès janvier 2008.
Les villes de Marseille et Bordeaux malgré le grand intérêt qu’elles ont manifesté jusque là, souhaitent quant à elles attendre le feu vert de Matignon qui semble ne pas vouloir encourager pour le moment un projet considéré comme «politiquement sensible». Les villes de Berlin et Madrid, disposées à suivre le mouvement dans un avenir proche, se sont officiellement déclarées «partenaires observateurs» et se sont engagées à financer le budget des bornes-test à hauteur de 10% (55 millions d’Euros).
 

Souplesse, sécurité… et convivialité
 

Il suffit de lire le rapport d’expertise pour comprendre que les modalités de fonctionnement du système de covoiturage seront relativement faciles à mettre en place : afin de garantir un maximum de sécurité, les conducteur et les passagers doivent tous se doter d’une carte nominative en souscrivant à un abonnement mensuel de 10 euros ou un abonnement annuel de 40 euros. Cette carte doit être présentée lors des passages aux péages de départ et d’arrivée.
 

Pendant la phase test, conducteurs et passagers trouveront 600 bornes sur lesquelles ils pourront indiquer la destination et le numéro d’immatriculation du véhicule. Parvenus au lieu d’arrivée, il suffira de valider le trajet sur les bornes situées au péage final ou à l’entrée de la ville d’arrivée. «Dans un souci de sécurité, il n’y aura aucune transaction monétaire directe entre les acteurs du système, puisque le compte du voyageur est débité automatiquement en fonction de la distance parcourue, et le compte du conducteur crédité après validation collective du trajet» nous déclare Yves Lethiers.
 

Pour ce qui est des voyageurs réguliers qui sont transportés par le même véhicule et sur le même itinéraire, un système de passage direct et immédiat au péage permettra d’éviter l’arrêt à la borne.
 

Rendez-vous devant votre Porte…
 

Amira Salem nous explique avec enthousiasme les modalités pratiques du covoiturage au 21eme siècle : « Pour se donner un rendez-vous, il suffit de se connecter sur le site de la ville, on y trouve une banque de données nationale présentant les demandes voyageurs, les offres conducteurs, les itinéraires et dates de voyages et les places disponibles. Il est alors facile d’entrer en contact (par téléphone ou par Internet) avec votre interlocuteur et de fixer un lieu et une heure de rendez-vous pour le départ. S’il n’y a aucune règle établie, il est coutume d’établir le lieu du rendez-vous dans un café situé près du domicile du conducteur.»

Par ailleurs, la ville de Paris a décidé de se démarquer en prévoyant la création de cinq grands espaces « covoiturage longues distances » de 1000 M2 chacun, situés au niveau de cinq Portes de Paris (Orléans, Chapelle, Maillot, Montreuil et St Cloud). Passagers et conducteurs pourront y trouver des équipes formées spécialement pour faciliter les mises en relation en fonction des itinéraires et des disponibilités. Ainsi, cet espace « auto-stop » sécurisé et géré par les agents de la ville permettra aux plus aventureux de tenter leur chance sans passer par le système de réservation préalable.
Service public ou service privé ?
 

Yves Lethiers, porte-parole du collectif Demain reconnaît que « ce nouveau système centralisé à l’échelle d’un véritable service public marque la fin rapide de toutes les petites associations de covoiturage qui se sont développées ces 10 dernières années sur le net. Mais de fait, par leur concurrence et leurs petits moyens, elles ne pouvaient répondre que de manière très limitée aux demandes des voyageurs et des conducteurs. Nous espérons mettre en place un système unique, viable et de grande ampleur ». Car les atouts d’un système centralisé sont considérables : grâce à un volume élevé de l’offre et de la demande, les experts du collectif Demain ont estimé qu’une personne qui souhaite effectuer un Paris-Grenoble un lundi matin, en période normale, aurait 80% de chances de trouver un véhicule avec une place disponible dans les 5 jours précédant son voyage (contre 3 à 5% sur les sites de covoiturages actuels).

Si il s’agit bien de mettre en œuvre un nouveau service public du transport des personnes, « au même titre que les bibliothèques démocratisent la lecture ou que vélib facilite les déplacements en ville », dixit Amira Salem, il semblerait que les villes partenaires entendent passer rapidement un contrat avec un groupe privé pour la gestion du système. Pour le conseiller en charge du dossier qui préfère nous parler sous le couvert de l’anonymat: « à partir du moment où le covoiturage centralisé se développe sur l’ensemble du territoire national, les villes engagées devront faire appel à un groupe privé pour la gestion des données, le maintien technique des bornes et du site Internet ainsi que la gestion des contentieux. Il s’agira d’une prestation de sous-traitance au même titre que J.C Decaux pour Vélib.»
De manière plus anecdotique, la Fédération Nationale des Auto-Stoppeurs a tenu à soutenir officiellement «cette initiative citoyenne, écologique et susceptible de créer du lien social» tout en déclarant regretter l’institutionnalisation de la pratique de l’auto-stop, tombée en désuétude depuis les années 80. Sa Présidente, Huguette Sydoine, membre du collectif Demain, remarque avec une pointe de nostalgie et d’humour: «Notre époque n’est plus à la solidarité spontanée et gratuite qui permettait aux auto-stoppeurs de voyager sans souci, gratuitement et n’importe où. C’est donc une page de la société qui se tourne définitivement! Plus personne ne connaîtra le charme poétique des incertitudes du climat et de l’attente au bord des autoroutes!». Reste à savoir si les nouvelles générations sont prêtes à s’engager dans l’aventure, moins aléatoire et moins risquée, du transport partagé!
 

Une enquête menée par rue88. Septembre 2007


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 29 Aoû - 21:37 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2007
Messages: 25

MessagePosté le: Mer 29 Aoû - 22:08 (2007)    Sujet du message: Après vélib', Paris réinvente l'autostop!!!! Répondre en citant

Peux tu fournir pluss de renseignements sur la source de cette info
Merci


Revenir en haut
delanoe33


Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2007
Messages: 3

MessagePosté le: Jeu 30 Aoû - 00:58 (2007)    Sujet du message: Après vélib', Paris réinvente l'autostop!!!! Répondre en citant

Embarassed  C'est un pote de Berlin qui m'a envoyé l'article (je ne connais pas personnellement rue88).. ce que je sais, enfin toujours d'après ce pote, c'est qu'on en parle déjà là bas... Même si c'est clair que ce genre d'opération sent les élections à plein nez... c'est assez audacieux quand même!

Revenir en haut
Brasileiro
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 31 Aoû - 15:42 (2007)    Sujet du message: Génial Répondre en citant

C'est génial comme initiative. J'aurais rêvé de cela étant étudiant.
J'y passerais systématiquement si ça se met en place pour prendre des gens.
Tous ceux qui vont vers l'A6 passe par porte d'Orléans sauf ceux qui contourne par l'ouest.
C'est l'endroit évident pour cela.

C'est bien pour tous.


Revenir en haut
delanoe33


Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2007
Messages: 3

MessagePosté le: Lun 3 Sep - 20:17 (2007)    Sujet du message: Après vélib', Paris réinvente l'autostop!!!! Répondre en citant

Réflechissez bien à ce projet, car de toutes les façons, quand on aura plus les moyens de se payer un plein (compte tenu de l'augmentation du prix du baril) on aura pas le choix que de prendre des passagers (surtout pour les longues distances)!!! Les automobilistes finiront par réclamer ce système partout!!!

Revenir en haut
rabelaisien


Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2009
Messages: 3
Localisation: Rue du quatriéme zouave, 93110 rosny

MessagePosté le: Mer 29 Avr - 10:25 (2009)    Sujet du message: Après vélib', Paris réinvente l'autostop!!!! Répondre en citant

C'est dommage que ce canular n'ai pas eu un grand succès, car il eut été intéressant de discuter de ce qui se serait passé si ça avait été vrai. Une question parmi d'autres, quel est l'intérêt d'une gare de covoiturage porte de Montreuil, endroit pas génial pour y accéder.
Ce qui n'est pas un canular, c'est la position des Verts sur autolib :
La nouvelle idiotie des Verts, c'est de combattre autolib sous prétexte que, pour désintoxiquer les gens de la voiture, il ne faut pas leur permettre de prendre une voiture à un endroit et la remettre à disposition ailleurs, mais se contenter de l'autopartage et devoir la rapporter à l'endroit où l'a prise, ce qui veut dire, par exemple, qu'une personne qui aura raté son ramassage d'entreprise devra payer la location pour toute une journée au lieu d'une seule heure, alors qu'il y aura peut être un autre utilisateur que le véhicule intéressera à l'endroit où il se rend.

Les Verts sont déjà responsables d'une autre idiotie qui a fait rater une opportunité d'améliorer la desserte la desserte de la banlieue sud de Paris :
Citation:
Quand il a fallu choisir comment desservir l'aéroport d'Orly, ils ont déclaré le projet de transport automatique impur (je simplifie) et ont fortment fait pression pour un projet de desserte SNCF, qui était en réalité un projet Cofiroute où la SNCF n'aurait été qu'un tractionnaire. Si on les avait suivi, le RER C, qui était et est toujours lamentable, l'aurait été encore plus, car la SNCF aurait sacrifié le susagers ordinaires pour ne pas payer de pénalités à Cofiroute. Les Verts et leurs alliés ont refuse de suivre ma proposition d'exiger que le métro automatique soit compatible avec le reste du métro parisien, ce qui fait que nous avons eu Orlyval, super étroit. Quand Orlyval, qui ne devait rien coûter aux contribuables, a pris le bouillon, cette étroitesse a empêché sa conversion en quelque chose d'utile aux habitants de la banlieue sud, dans lequel seraient passés des véhicules allant d'un côté à l'autre de cette banlieue, autobus guidés ou tramways. La région où je suis contribuable paye pour maintenir le service http://www.lineoz.net/forum/viewtopic.php?f=1&t=12096&p=157510 et paye aussi pour créer des tangentielles


Pour commencer, voir Puma, la version assise du segway http://mobilitedurable.forumdediscussions.com/innovations-f8/la-version-ass… et
Taxis self-service http://forum.aceboard.net/8091-1852-15571-0-Taxis-self-service.htm
_________________
Mon portail vélos http://mobilitedurable.forumdediscussions.com/modes-de-deplacements-f1/velo…


Revenir en haut
noel_d3


Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2009
Messages: 3
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 29 Avr - 11:48 (2009)    Sujet du message: Après vélib', Paris réinvente l'autostop!!!! Répondre en citant

  Okay Une idée qui finira par devenir une réalité si les élus se penchent dessus et que les moyens sont débloqués.
C'est comme le Vélib', il faut voir grand pour que ça marche.

Évidement seul un gouvernement ayant une volonté éthique forte et qui ferrait passer l'intérêt de tous avant celui des gros lobbies pourrait mettre ça en place.
Il faudrait qu'il ait une vision à long terme et c'est très loin d'être le cas actuellement. Neutral

Un projet à quand même été déposé dans ce sens au niveau de la région par des élus UMP, bien que refusé.
(source : L'executif socialiste refuse le covoiturage et les tribune du journal IDF).
Il me semble que le projet consistait à créer un site, ça me semble insuffisant si il n'y a pas de bornes mais c'est déjà une bonne initiative.

C'est sympa d'avoir posté ça, pour en parler.
C'est une bonne méthode pour faire remonter les idées. Idea


Revenir en haut
noel_d3


Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2009
Messages: 3
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 29 Avr - 12:50 (2009)    Sujet du message: Après vélib', Paris réinvente l'autostop!!!! Répondre en citant


Conduire tout seul c'est pas bien !




Une affiche pour inciter au covoiturage pendant la seconde guerre mondiale.

 


Revenir en haut
mymyrra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 21 Jan - 19:18 (2012)    Sujet du message: Après vélib', Paris réinvente l'autostop!!!! Répondre en citant

Perso chuis 100% daccords ac vous comment faire!!?? Confused

Revenir en haut
Steak
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 22 Avr - 12:05 (2014)    Sujet du message: autostop & covoiturage institutionnel, fausse bonne idée Répondre en citant

Aménager des points de rencontres quel intérêt ?? Je pratique le covoiturage et l'autostop, voilà ce que j'en pense :

En covoiturage on est assez grand pour les trouver avec la plus grande flexibilité, surtout sur les sites qui permettent aux conducteurs/passagers d'échanger leurs n° de mobile

En autostop c'est différent : au passager de bien se placer et... d'espérer. Hélas il ne suffit pas de se mettre à bon un endroit pour être ramassé rapidement. La seule façon d'accélerer les choses est d'aller directement à la rencontre des conducteurs comme sur une aire d'autoroute. Je doute fortement que les conducteurs prennent la peine de faire un détour pour ramasser qui que ce soit.
Exemple :
> je suis posté juste à la sortie d'une station d'autoroute, pouce levé => 1h d'attente, en vain
> je reviens dans la station j'aborde 3 conducteurs => tous sont ok pour me prendre, j'embarque avec le 3ème qui va au plus près de chez moi

Institutionnaliser le partage, j'ai comme un doute : n'y at'il pas ou n'y aura t'il pas d'arrière pensées ensuite ? Il y a quelque temps j'ai été atterré à l'écoute d'une émission de radio (F Culture ?) ou plusieurs économistes défendaient sérieusement l'idée de ramener l'économie solidaire sur la voie classique : il pensent que si la solidarité se développe trop (= au détriment de l'économie ordinaire), il faudra trouver des moyens de la taxer. Je ne suis pas contre l'impôt ni contre l'intervention de l'état mais faut pas tout mélanger. Avec des raisonnements comme ça tout ce qu'on va gagner c'est que chacun va rester bien peinard tout seul dans sa petite auto (tant qu'il en a les moyens)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:17 (2018)    Sujet du message: Après vélib', Paris réinvente l'autostop!!!!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum-velib Index du Forum -> forum-velib -> forum-velib Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com